Arbres montréalais et verdissement

Domaine public (arbres de rue ou dans les parcs)
La forêt urbaine est en voie d’être enfin reconnue comme une composante vivante et dynamique de l’infrastructure municipale. Elle atténue les impacts du développement urbain sur notre environnement par la création de microclimats, l’amélioration de la qualité de l’air, la réduction de la réflexion de la lumière et du bruit et le contrôle de l’érosion.


Domaine privé
Chaque arrondissement de la Ville de Montréal a adopté une réglementation qui lui est propre concernant les arbres du domaine privé. À titre d'exemple, certaines essences d'arbres ou de plantes sont interdites. Aussi, des modalités sont prévues en cas d’abattage d’arbre pour lequel les résidents doivent obtenir un permis ou un certificat d’autorisation de l’arrondissement. D’autres règles s’appliquent lors de travaux de construction dans le but de protéger les arbres existants. 

Mythes et réalités
Certains phénomènes liés à la croissance des arbres en ville restent encore méconnus. Il y a souvent une différence importante entre les mythes répandus à propos des arbres et les causes réelles de certains phénomènes.
Voir Mythes et réalités.

Publication

19 septembre 2018 - 11 h 16